Skip to main content

« Mesdames et Messieurs, le billet 22 de « Rebondir Jour après Jour »  a subi un nouveau léger retard dû à quelques perturbations sur notre route. Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser. Le ciel se dégage, nous poursuivons notre vol d’exploration et vous souhaitons une agréable lecture. »

 

Au moins, s’il fallait démontrer que je rédige à la volée, avec spontanéité, donc sans préparation, c’est fait !

 

Une organisation stylée en mode personnel

 

Entre nous, j’aimerais être la Wonder Woman de l’organisation et de la planification, mais je ne le suis pas.

Et tu sais quoi ?

Je l’assume… à présent !

Entends : « avant je luttais pour avoir une meilleure organisation, comme les meilleures, celles qui réussissent TOUT leur vie ! ».

Waouh ! La pression.

Jusqu’au jour où j’ai accepté l’idée que mon style d’organisation était personnel.

Très stylé ! Mais personnel, rien qu’à moi !

Même si je conçois que mon style est perfectible (j’aurais tout intérêt à gagner en séquençant davantage, à anticiper…), il est le reflet de ma personnalité.

La phrase d’Einstein (une référence, non ?), éclaire avec beaucoup d’humour mon propos :

« Si la vue d’un bureau encombré évoque un esprit encombré alors que penser de celle d’un bureau vide ? »

Au-delà d’une organisation normée et des méthodes qu’il FAUT appliquer, sinon on fait de la m …, je prône davantage la démarche de mieux se connaître pour comprendre son mode d’organisation.

L’objectif est de fonctionner avec ce que nous sommes, quitte bien entendu à s’améliorer régulièrement.

Parce que je n’ai plus envie d’être quelqu’un d’autre, même meilleur que moi.

 

Contretemps

 

Mon organisation a donc été chamboulée par des accros à mon planning.

Cas typiques de demandes d’ados la veille pour le lendemain : remplir un dossier de réinscription pour le lycée demande plus de 5 minutes, même si des progrès de simplification et de clarté sont à noter.

Contretemps aussi avec les chats de la maison : complications de santé et problèmes d’entente.

2 choses bien distinctes mais qui demandent de l’attention.

Donc rien de grave au final.

J’ai décidé avec une certaine facilité de repousser mes actions prévues à un moment plus opportun. Les aléas sont faits pour entraîner notre agilité !

C’est tout.

(Mais j’ai quand même pesté contre mes ados, histoire de ne pas laisser la chose sans réaction. Faut pas trop pousser sa mère dans les orties !)

 

 

Celebrate Good Times !*

 

Je te parle de mon organisation alors que l’intention était de te raconter ma joie d’avoir participé en début de semaine au cercle de Célébrations par la sémillante artiste Mamzelle Pastel ! Passe lui faire un petit coucou sur son site !

Le thème : en comité bienveillant et sans aucune pression, on est invité à célébrer nos victoires respectives du mois de mai.

Toutes nos victoires, les petites, les grandes, les inattendues, les plus folles comme les plus sages, les plus simples à celles aux impacts plus forts ! 

Nous sommes naturellement portées (moi y compris) à toujours considérer l’imparfait de nos actions et de nos réalisations.

Plutôt que de voir ce que nous avons déjà accompli. 

Comme je parle ici des pas que nous réalisons quand nous choisissons de rebondir, cette occasion était idéale pour rendre hommage à chacun de mes petits pas effectués le mois dernier.

Un petit pas en entraînant un autre, puis encore un autre, et puis ainsi de suite jusqu’à former une étape franchie, de la route tracée, chaque avancée mérite une reconnaissance et des encouragements.

La plupart du temps, on célèbre notre victoire sur la ligne d’arrivée.

C’est bien. Champagne !

Or tout le monde ne franchit pas cette ligne : tous ses efforts fournis depuis le début sont oubliés et l’on finit par se décourager.

Car le focus reste sur les efforts à fournir et la ligne d’arrivée.

Alors que si nous rendions grâce et apprécions à leur juste valeur les efforts déjà fournis, les suivants pourraient dès lors nous paraître plus stimulants et plus légers.

C’était un moment génial ! Je l’ai vécu comme une fête, je t’assure !

Je me suis amusée à me souvenir des évènements du mois précédents.

Au début de la séance, 1 ou 2 victoires marquantes, puis à la fin, toute une liste de pas formidables accomplis. Je ne m’arrêtais plus !

Toutefois, je ne t’en dirai pas plus maintenant.

Je te réserve le récit de mes petites victoires de mai dans un prochain billet ! Je vais m’organiser pour te le livrer au plus vite !

Je compte sur toi pour en faire de même de ton côté : qu’es-tu contente d’avoir réalisé ces derniers jours ?

 

Au suivant !

À bientôt,

 

  • Team funky avec le célèbre morceau « Celebration » de Kool and the Gang , do you remember …

 

À Toi !

 

    • Que penses-tu de prendre du temps pour fêter un pas de plus même le plus petit ?

    • Pourquoi, selon toi, la ligne d’arrivée est plus importante que la route parcourue ?

 

Rosemary

Rosemary

Rebondir après des coups durs et ouvrir une nouvelle étape de vie à 50 ans ! Il n'y a pas d'âge pour une belle régénération ! BE Bottes ! : mon mantra d'énergie positive pour une seconde partie plus belle que la première !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.