Skip to main content

Alors, tu ne rebondis plus chaque jour ?!

 

Tu as bien raison de me poser la question ! Ton attention me touche.

Je sais que tu n’as pas pu suivre mes derniers billets.

Parce que je ne les ai pas écrits !

Constat clair : 10 jours de retard sur mon challenge quotidien.

Ce n’est pas bien !

 

En fait, oui et non !

 

3 petites réflexions tirées de ces 10 derniers jours : 

  • Parfois le retard est une sacrée avancée.

  • L’agilité consiste aussi à mettre son énergie là où on en a le plus besoin.

  • Choisir est une liberté.

 

Comment le retard permet-il d’avancer ?

 

Ah ! Ce n’est pas malin de faire des phrases alambiquées comme cela et s’attacher à les expliquer ensuite !

Je fais le parallèle avec l’échec, lequel nous permet parfois de « nous rendre plus combatifs », ou plus raisonnables, « certains nous rendent disponibles pour autre chose ». (Lecture en cours : les vertus de l’échec de Charles Pépin), 

Certains retards nous donnent ainsi l’occasion de connaître des moments inattendus. 

 

Le temps après lequel on court, qu’on ne rattrape jamais.

Ce temps précieux perdu ou gagné qui implique d’être en retard ou en avance.

 

J’ai pris en effet quelques jours pour rédiger 10 fois un long texte qui me posait souci.

Et cela m’a décalé sur l’écriture de mes billets quotidiens.

Mais, chaque jour j’écrivais.

Je réécrivais plutôt.

Une frénésie douloureuse. La frustration de ne pas rendre explicite ce que l’on voudrait dire !

En planchant sur ce texte, j’ai avancé sur ma trame, mes idées. J’ai nourri ma persévérance, je n’ai pas abandonné.

J’ai combattu ma peur de ne pas être à la hauteur.

Et même si le résultat n’est toujours pas satisfaisant, j’ai réussi à moins entendre le chuchotement de l’imposteur !

« Tu es nulle, ça n’intéresse personne, on ne comprend rien…! »

Chut !

 

Et tout faire ?

 

Oui, tu as raison.

J’aurais pu partager mon temps pour continuer mes billets.

M’organiser.

Peut-être.

Mais je sais maintenant que je ne peux pas tout faire.

Même si l’envie est grande.

J’ai appris à mes dépens les risques du multitasking. (Faire plusieurs choses à la fois)

Tu sais que la question du choix est devenue essentielle pour moi aujourd’hui. Lire Jour Après Jour 14 : Toujours le choix

Alors j’ai choisi. 

J’ai préféré consacrer toute mon énergie à ce qui me semblait impératif. 

Je voulais rendre mon texte dans les temps. Pas question d’être en retard pour ça. Mais OK pour être en retard ici. 

J’ai donc reporté mes billets. 

Et tout est ok !

 

J’avoue en plus ressentir une certaine fierté :

    • Mon texte n’est pas parfait mais il est achevé. 
    • J’ai choisi d’agir sur ce que je pouvais changer, décaler.
    • Je mets mon énergie au service de mes objectifs.

 

N’est-ce pas un grand pas de réalisé ?

Avec des bottes de 7 lieues, sans aucun doute !

Au suivant !

À bientôt !

(Au regard de ces derniers jours, « À demain » est un peu présomptueux ! Mon défi des 31 billets de mai, déplacés en juin, se poursuit avec quelques libertés autorisées en fonction de mon emploi du temps.)

 

Rosemary

Rosemary

Rebondir après des coups durs et ouvrir une nouvelle étape de vie à 50 ans ! Il n'y a pas d'âge pour une belle régénération ! BE Bottes ! : mon mantra d'énergie positive pour une seconde partie plus belle que la première !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.