Bateau libre RoseMarie de Be Bottes !

Le Plus du Moment

Question de choix

La semaine dernière, j’assistai à un séminaire.

Comme il est de coutume, on nous demande de nous présenter en respectant certains critères, tels que prénom, fonction… 

Une nouvelle question fit son apparition :  » quelle est votre plus grande conviction ? et pourquoi ? »

 » Question de choix ! « me suis je dit.

Je me mis à réfléchir  très vite sur les différentes opinions  que  je partage généralement très bien avec moi même ! 

Et puis, entre la justice, l’équilibre en toutes choses, le pouvoir de l’instant présent, le potentiel que chacun peut exploiter pour réussir sa vie, tout en haut du chapeau : 

“je crois que nous avons toujours le choix. “ 

J’en suis intimement convaincue même si pendant des années,  j’ai plus souvent laissé le choix des autres diriger ma vie.

La dernière fois que j’ai eu le choix ?

Là, ici, maintenant.

Chaque moment est une opportunité de choisir consciemment.

      • De rester, de partir.
      • De parler, de se taire.
      • De bouger ou de ne rien faire,
      • De donner ou de prendre,
      • De pardonner ou de punir,
      • D’aider ou de tourner le dos,
      • De rire ou de pleurer …
      • D’accepter ou de refuser.

Avoir le choix ne signifie pas que c’est celui du roi : facile, bénéfique, heureux.

Il est des choix difficiles, capitaux : cela se transforme en dilemme.

D’autres ont choisi pour moi, pour mon “supposé” bien ou le leur : des décisions ont été prises par l’autorité du moment, parentale, hiérarchique, morale.

En ai je été malheureuse ? Non, parfois seulement. 

Ces choix ont plus souvent été bons, du moins pas mauvais, j’ai été bien portée par le choix des autres.

Mais ce n’était pas les miens et les évènements récents de ma vie m’ont fait prendre conscience d’avoir étouffé ma part de responsabilité dans ce qui m’était arrivé.

Et d’être passer à côté de certaines choses essentielles pour moi.

Car choisir, c’est être responsable.

Choisir n’est pas seulement une question de faire le bon ou le mauvais choix.

Choisir c’est décider d’agir… en responsable.

J’ai toujours le choix (d’essayer) :

      • d’accepter les choses
      • d’améliorer les choses
      • ou de changer les choses.

Parfois, c’est vrai, cela arrange bien de croire qu’on n’a pas le choix, “que c’est comme ça et pis c’est tout !”. 

On n’a pas à assumer le choix des autres surtout quand les résultats ou les conséquences ne sont pas bons !

C’est plus commode.

Ça soulage. Ça fait pas de mal, ça ne se voit pas…

Mais cela laisse souvent un goût amer, non?

“Moi, si j’avais eu le choix …” “Ah, si j’avais pu…”

Croire que j’ai toujours le choix, bon ou mauvais, naturel ou complexe, futile ou douloureux, signifie que je prends la responsabilité de mes actes, et donc que je suis libre. C’est pour cette raison que je veux toujours avoir le choix.

Avec tout ce qui va avec.

Exactement comme pour me nourrir : j’ai le choix de manger ce que je veux, quand je veux et où je veux, au resto ou au fast food, de manger très gras, très salé ou très sucré, de ne pas manger de chair morte ou vivante !, de croire en la puissance du végétal gastronomique, de manger tout le temps ou peu souvent, d’acheter des plats tout faits préparés dans des usines ou de m’approvisionner en circuit court,  ou encore de cuisiner mes petits plats dans les plats de ma cuisine, chez moi …

Abondance de choix !

“La liberté c’est de choisir “…

et j’ajouterais : avec de bonnes intentions ! 😉

A nos choix !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.