Skip to main content

Voici l’hiver.

 

Mardi 21 décembre. 

 

Journée froide.

Inconsciemment, sans n’avoir rien prémédité, je me suis pris l’envie ce matin de procéder au grand ménage.

Nettoyer, débarrasser, ranger, réaménager.

Tout cela sans réfléchir, par instinct.

Aucune fatigue ni lassitude, au contraire une énergie facile et motrice pour agir pièce après pièce.

Et de m’étonner sitôt le travail terminé : mes 4 murs me paraissent nouveaux et propres.

Clarté, beauté, bonté… sont les mots qui me viennent en tête.

 

En 3 dimensions

 

Et comment ne pas y avoir pensé plus tôt :

  • placer cette commode ici,
  • réunir le contenu de ces 2 tiroirs-là,
  • pousser ce bureau contre le mur,
  • disposer cette lampe ici.

Comme si je regardais mon environnement tout à coup en 3 dimensions : l’espace me paraît agile et modulable.

Rien n’est figé, tout peut être modifié.

Peut-être mes cours actuels en architecture d’intérieur, pour en acquérir les bases,  m’influencent sur la vision de mon habitat.

C’est possible : quand une matière me plaît, je suis à fond ! Comme une actrice, je m’enveloppe de cette nouvelle peau, j’ajuste mon regard et j’essaie de reproduire mentalement ce que j’apprends toute la journée jusque dans mes rêves.

 

Énergies pacifiques 

 

J’astique, j’aspire, je jette, je range à sa nouvelle place.

Je ne sens pas mes muscles ni le temps qui passe.

Comme la bonne fée du logis, je contemple mon nouvel agencement des lieux : tout est propre, tout respire le frais. ça me plaît !

Je me sens sereine, apaisée.

L’énergie dépensée m’a fait beaucoup de bien : un flot de pensées pacifiques, m’a accompagné tout au long de mon processus de remise en ordre et de nettoyage.

 

 

Winter Day One. 

 

En réalité, j’ai préparé ma tanière pour la nouvelle saison.

Je suis comme l’Ourse à l’entrée de l’hiver.

Hier j’ai fait mes provisions, aujourd’hui je nettoie et range, demain je dors !

 

Hibernation.

 

L’ambiance de la nouvelle saison s’installe.

Peut-être avec de la neige pour les jours bancs.

Peut-être avec des jours gris où le ciel bas et pesant me fera penser aux paysages endormis avec les toits de cheminée fumants. 

Sans doute avec cette sensation de ouate qui m’invitera à cocooner dans mon chez-moi douillet et à caresser la braise de mes idées à réaliser au printemps prochain.

 

Gratitude 

 

Et je me dis “quelle chance” de vivre et ressentir cela !

Un sincère exercice de gratitude s’accomplit en même temps que je m’active dans chaque pièce : pas de colère, ni de regret, mais de la joie, toute simple, d’être là !

Quel kiff !

Ma tanière est prête, cosy à souhait.

 

Rythme hibernal

 

J’aspire à présent aux songes profonds qui vont me ressourcer au calme en cette belle saison, où tout semble reposer mais où tout se prépare en sommeil. J’ai envie de silence, de douceur, de chaleur, d’immobilisme.

Merveilleux rythme de la nature !

L’hiver est le temps du repos par l’élimination des énergies mortes dans l’organisme, des pensées confuses dans l’esprit, des relations brouillées dans le cœur.

Cette période de l’année assainit et adoucit tout ce qui nous a tenus attentifs, tendus et pressés les mois précédents.

Plus rien ne presse aujourd’hui. Tout est en pause.

Répit salutaire, vital.

 

Profiter de cette période de relâche pour me régénérer en profondeur et remettre en équilibre mes pensées, mes idées et mes désirs.

 

** Qu’allez-vous faire de votre hiver ? 

 

 

Rosemary

Rebondir après des coups durs, après des expériences non satisfaisantes et des désillusions, c'est ma démarche actuelle à 50 ans passés. Pas après pas, d'échec en réussite, de remise en question en pratique, je considère cette nouvelle étape comme une autre naissance. BE Bottes ! est mon mantra d'énergies positives pour une seconde partie plus belle que la première !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.